L’Extrême gauche responsable de la déroute du mouvement souverainiste ?

Le document qui suit va tenter de démontrer l’influence de l’extrême gauche au sein du milieu souverainiste québécois et expliquer la récente déroute du vote pour le Bloc Québécois vers le Nouveau parti démocratique (NPD) de Jack Layton.

GILLES DUCEPPE

Jeunesse


Né en 1947, il a grandi dans le quartier ouvrier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, dans des logements que sa famille partageait avec ses deux grands-parents, un oncle et une tante. Il habite encore ce quartier.

Son père, le populaire comédien Jean Duceppe, a toujours été engagé dans la politique et le syndicalisme. Durant ses études, Gilles suivra les traces de son père.

Son père Jean Duceppe

Jean Duceppe, le père de Gilles Duceppe est un des fondateurs du Nouveau parti démocratique (NPD fédéral), aujourd’hui dirigé par Jack Layton.1 2

Le populaire comédien Jean Duceppe, a toujours été engagé dans la politique et le syndicalisme. Jean Duceppe, tout comme son fils, a été fortement influencé par l’idéologie d’extrême gauche au point de devenir l’un des fondateurs du Nouveau parti Démocratique (NPD) au fédéral en 1961.Le NPD est le parti le plus à gauche de l’échiquier politique canadien, nous y reviendrons plus tard.

Carrière politique

C’est en 1970 à l’âge de 23 ans que Gilles Duceppe devient membre du Parti québécois, il y gravite rapidement les échelons et y travaille comme organisateur politique et secrétaire du candidat Robert Burns, un des sept candidats péquistes qui seront élus en avril 1970.4


Robert Burns est issus de l’aile gauche du Parti Québécois et a travaillé en tant que conseiller technique à la Confédération des Syndicats nationaux (CSN). En 1966, il est promu à la direction des services juridiques de la même centrale.5

On comprend donc pourquoi Robert Burns fut celui qui a pris Gilles Duceppe sous son aile…

En 1973, trois ans après son adhésion au Parti Québécois, Gilles Duceppe, qui a 26 ans, se laisse tenter par l’extrême gauche radicale.

D’abord au sein du journal En lutte!, puis à la Ligue communiste marxiste-léniniste et ensuite au Parti communiste ouvrier (PCO). Françoise David a également milité au sein du journal En lutte! à la même époque au côté de Gilles Duceppe (voir la section sur Québec solidaire).

Lors du référendum de 1980, Gilles Duceppe, qui avait 33ans à l’époque, n’a pas voté pour le « oui » puisqu’il s’agissait d’une consigne du PCO. Entre l’extrême gauche et l’indépendance du peuple québécois, on voit quelle priorité avait Gilles Duceppe, qui était pourtant à un âge qui le plaçait bien loin des erreurs de jeunesse.

De 1983 à 1990, Gilles Duceppe devient conseiller syndical et négociateur à la CSN durant la même époque que Gérald Larose du Conseil de la souveraineté du Québec (CSQ). Il s’agit également de la même centrale syndicale que Robert Burns, l’homme pour qui Gilles Duceppe a travaillé au Parti Québécois lorsqu’il avait 23 ans.8

COOPÉRATION ENTRE L’EXTRÊME GAUCHE ET LES PARTIS SOUVERAINISTES

Très peu de gens savent qu’il y a depuis longtemps une coopération entre le Parti Québécois et l’extrême gauche dès les débuts de sa formation. À titre d’exemple, il y a eu un Colloque de la gauche québécoise à Montréal les 20 et 21 novembre 1981, qui ne réunissait nul autre que les centrales syndicales que sont la C.S.N (voir Robert Burns), la F.T.Q. et la Centrale des Enseignants du Québec (C.E.Q.) mais également le Nouveau parti démocratique (NPD), le Parti québécois, et le Parti communiste du Québec.9

Concernant la C.S.N., de 1983 à 1999, Gérald Larose qui est président du Conseil de la souveraineté du Québec, fût jadis président de la Confédération des Syndicats nationaux (CSN).

Les liens entre l’extrême gauche a tendance communiste est encore d’actualité puisque le Parti communiste du Québec a appelé ses sympathisants à appuyer massivement le Bloc Québécois lors des dernières élections fédérales du 2 mai dernier : « le Parti communiste du Québec appelle à voter massivement pour le Bloc Québécois, sauf dans les circonscriptions d’Outremont (où Le Bloc québécois n’a aucune chance de l’emporter et où le député du NPD, Thomas Mulcair, mériterait d’être réélu); il en va de même pour la circonscription de Gatineau-Aylmer où Nicole Turmel, qui fut pendant des années une dirigeante syndicale très respectée et qui, lors des dernières élections provinciales, avait aussi appelé à voter pour Québec solidaire, se présente également pour le NPD. Dans ces circonscriptions fédéralistes particulières, le PCQ appellerait10 plutôt à voter pour le NPD. »

Le Parti communiste du Québec (PCQ) fait de la publicité pour le journal le Québécois, présidé par Patrick Bourgeois. André Parizeau, chef du Parti communiste du Québec, était présent lors de la commémoration du 10anniversaire du journal.11 Il y a également un lien vers le Réseau de Résistance du Québécois (RRQ) sur leur site internet.12

Pourquoi établir de tels liens de coopération si les organisations souverainistes n’ont pas de liens idéologiques avec l’extrême gauche? Qui voudrait prendre la chance de s’associer à une idéologie responsable de millions de morts à travers le monde s’ils n’ont pas des idées ou des visées communes ?

ET LE NPD DANS TOUT ÇA?

Comme nous le mentionnions précédemment, le NPD a été fondé par Jean Duceppe, père de Gilles Duceppe, ainsi que par Philippe Vaillancourt le président honoraire de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) en 195613

Aujourd’hui le NPD est membre de l’international socialiste14. Il s’agit d’une association politique internationaliste regroupant des partis socialistes et communistes de tout horizon. L’Internationale socialiste a d’ailleurs félicité le NPD et son chef Jack Layton pour sa performance lors de la dernière élection fédérale15. Une branche québécoise du NPD a déjà existé au Québec. Le NPDQ (Nouveau parti démocratique du Québec) fut fondé dans les années soixante, à la suite des efforts concertés de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), l’une des principales centrales ouvrières du Québec à l’époque16.

Le 30 juin 1963, un comité provisoire d’organisation du NPDQ est élu et était composé de nul autre que Charles Taylor17, 18. Le même Charles Taylor de la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables… Tout un hasard, n’est-ce pas ?!

Le NPDQ fut ensuite fusionné avec le Parti communiste du Québec qui sera à son tour fusionné à l’Union des forces progressistes (UFP) pour finalement se fusionner à nul autre que Québec Solidaire.19 Décidemment, le hasard fait bien les choses !

Pour couronner le tout, la mystérieuse constitution du NPD est difficilement accessible au publique et a une forte inspiration marxiste selon plusieurs commentateurs et journalistes.20 21

QUÉBEC SOLIDAIRE

Comme nous l’avons mentionné précédemment, Québec solidaire est issu du Nouveau parti démocratique du Québec et du Parti communiste du Québec.

Amir Khadir a d’ailleurs déclaré que la montée du NPD était voulue par plusieurs souverainistes « progressistes » : « La montée en force du Nouveau parti démocratique était souhaitée par nombre de souverainistes progressistes comme moi. Mais pas au prix d’un tel balayage du Bloc québécois. Québec solidaire avait d’ailleurs appelé à voter pour des candidats progressistes, qu’ils soient bloquistes ou néo-démocrates »22

On n’est donc pas très loin ici de la position officielle du PCQ, comme cité précédemment.

Québec solidaire a-t-il à cœur la souveraineté ou la promotion d’idées « progressistes » d’extrême gauche ?

Françoise David a d’ailleurs milité de 1977 à 1982, pour l’organisation marxiste-léniniste En lutte! 23 La même organisation que Gilles Duceppe et durant la même époque !

Amir Khadir a confirmé son soutien passé à l’Organisation des moudjahiddines du peuple iranien (OMPI) un organisme islamique socialiste voué au renversement du gouvernement de la République islamique d’Iran.24 Il s’est également présenté sous la bannière du Bloc Québécois en 2000.25 Si un politicien aussi à gauche qu’Amir Kadhir c’est senti aussi à l’aise au Bloc québécois, il doit bien avoir une raison (idéologique) ?

Plusieurs responsables de Québec solidaire entretiennent des liens douteux avec des groupuscules d’extrême gauche, dits anarchistes et communistes, dont certains sont très actifs dans les groupes communautaires et associations étudiantes collégiales et universitaires du Québec.

L’un de ceux-là est Simon Tremblay-Pépin que l’on voit ici-bas en compagnie d’Amir Khadir.

Simon Tremblay-Pépin est conseillé des orientations du parti Québec Solidaire (QS) et présenté comme un pilier du parti par Françoise David.26

http://www.facebook.com/profile.php?id=547712075

En plus de son implication au parti QS, Simon Tremblay-Pépin a étudié au doctorat en science politique à l’université de York et est diplômé en journalisme à l’UQAM. Il a été corédacteur en chef pour le journal satirique Le Couac, responsable de la commission politique de Québec Solidaire et représentant étudiant au conseil d’administration de l’UQAM. Il participe à titre de chercheur à l’Institut de recherche et d’information socio-économique (IRIS).

Son activisme ne s’arrête pas à son implication dans Québec Solidaire, Simon Tremblay-Pépin collabore régulièrement avec des groupuscules d’extrême gauche, dont les groupes suivants :

L’Union communiste libertaire (UCL)

L’UCL a ses tentacules dans plusieurs régions du Québec, avec des chapitres principalement à Montréal, Québec et Saguenay. L’UCL possède et diffuse sa propre revue Cause commune faisant la promotion de l’idéologie communiste et anarchiste.27 Les collectifs suivants, Emma-Goldman et le Collectif voix de faits, sont deux groupes affiliés à l’Union communiste libertaire (UCL).28

Le Collectif voix de faits (UCL-Québec)

Le 18 mars 2011, Simon Tremblay-Pépin participe à une conférence radiophonique, organisée par le Collectif voix de faits, branche médiatique du Collectif anarchiste La Nuit, filiale de l’UCL à Québec.29

Le Collectif Emma Goldman (UCL-Saguenay)

Le 21 octobre 2010, Simon Tremblay-Pépin participe en tant que panéliste à une conférence intitulée « Budget libéral: comment faire reculer le gouvernement? » organisée par le Collectif Emma-Goldman.30

Lors de la conférence organisée par le Collectif Emma-Goldman, où participait Simon Tremblay-Pépin, et d’autres intervenants clairement affichés au sein de groupes d’extrême gauche, on retrouvait un certain Étienne David-Bellemare, Président du Syndicat des Étudiants et Étudiantes syndiqué(e)s de l’Université du Québec à Chicoutimi (SEEE-UQAC), et porte-parole du Collectif Emma-Goldman, tous deux affiliés au groupe UCL-Saguenay. 31, 32

En plus de ses activités syndicales et communistes, Étienne David-Bellemare est assistant de recherche à la Chaire de recherche du Canada sur la démocratie et la souveraineté de l’Université du Québec à Chicoutimi. Il est l’organisateur du dernier Colloque « La laïcité et le pluralisme culturel et religieux dans la société québécoise » qui a eu lieu du 29 au 31 mars 2011 à l’UQAC et où était invité à titre de conférencier Gérard Bouchard de la commission Bouchard-Taylor. 33, 34

Étienne David-Bellemare n’est nul autre que le fils de Françoise David de Québec solidaire.35 Françoise David a eu son fils Étienne d’un premier conjoint dont elle s’est séparée un an après l’accouchement.36 Il est intéressant également de noter qu’Étienne, plus radical dans ses idées que certains de ses « camarades de combat », s’en soit pris à Patrick Bourgeois, qualifiant ce dernier de xénophobe faisant la promotion du nationalisme primaire. 37

Comme si ce n’était pas assez, Simon Tremblay-Pépin et Étienne David-Bellemare entretiennent des liens sur le réseau social (Facebook) :


Cacher ce qui est honteux !

Enfin, nos recherches sur Simon Tremblay-Pépin nous ont amenées à découvrir qu’il entretient des liens sérieux sur les réseaux sociaux (Facebook) avec des groupes radicaux, tel que UCL-Québec, UCL-Montréal, Collectif Rebelles, Ya Basta !, etc. Impossible de savoir si ces groupes font partie de sa liste d’amis, à moins de faire partie de ses contacts… Seul ce qui est sale doit être caché !

Qu’est-ce que le Collectif Emma-Goldman ? 38

Il se définit comme suit :

Le collectif anarchiste Emma Goldman est une organisation politique active dans la région du Saguenay depuis 2008. Nous militons pour des mouvements sociaux combatifs et l’émergence d’une gauche libertaire large et ouverte. Nous sommes affiliés à l’Union communiste libertaire (UCL). Le collectif veut favoriser l’émergence d’une gauche de combat, critique et radicale. Nous refusons d’être des victimes sans défense ! La mollesse des réformistes joue le jeu de la droite populiste. Le temps des politesses est terminé. Il faut intensifier la critique du populisme, affirmer notre rejet de l’ordre moral, du discours sécuritaire, du nationalisme et du militarisme. Les valeurs de liberté, d’égalité, de partage et de solidarité doivent servir de contrepoids. Le statuquo n’est pas une option, il ne faut plus hésiter à agir et être révolutionnaire et libertaire.

Qu’est-ce que le Collectif Voix de Faits ? 39

Ils se définissent comme suit :

Voix de faits c’est la branche médiatique web et radio du Collectif anarchiste La Nuit (UCLQuébec). En devenant adepte (fan!) vous pouvez suivre notre blogue avec Face book… [On n’arrête pas le progrès] ‘Voix de faits’ veut favoriser l’émergence d’une gauche de combat, critique et radicale. Nous refusons d’être des victimes sans défense ! La mollesse des réformistes joue le jeu de la droite populiste. Le temps des politesses est terminé. Il faut intensifier la critique du populisme, affirmer notre rejet de l’ordre moral, du discours sécuritaire, du nationalisme et du militarisme. Les valeurs de liberté, d’égalité, de partage et de solidarité doivent servir de contrepoids. Le statuquo n’est pas une option, il ne faut plus hésiter à être antisystémiques, révolutionnaires et libertaires. La résistance libertaire doit se donner les moyens de ses ambitions. ‘Voix de faits’, en permettant une intervention politique quotidienne, est un pas dans cette direction.

Pas mal comme fréquentations, pour un parti politique qui se dit proche de l’aspiration nationale des Québécois?! Des groupuscules qui rejettent complètement le Nationalisme et l’Ordre moral…

Aurait-on à faire avec un parti politique qui joue sur plusieurs plans? C’est-à-dire un premier plan qui consiste à s’allier tantôt à des mouvements nationalistes et tantôt à s’opposer et à dénoncer les concepts et vertus nationales? Aurait-on à faire à un parti qui fait son fonds de commerce dans le noyautage et l’infiltration de ce qui lui est paradoxalement opposé?

Enfin, Québec Solidaire affirmait récemment vouloir marginaliser sa «gauche radicale». C’est loin d’être chose faite, pire encore, il semble que cela fasse partie d’une stratégie de banalisation de leur aile radicale.40 Plusieurs journalistes sont venus à la même conclusion : Amir Khadir et Françoise David, et leurs acolytes sont des fanatiques d’extrême gauche.41 42 43 44

GÉRARD BOUCHARD ET CHARLES TAYLOR

Bien que non impliqués directement dans les milieux souverainistes Gérard Bouchard et Charles Taylor sont prêt des acteurs importants, directement ou indirectement reliés à différents partis ou mouvements d’extrême gauche.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, Gérard Bouchard a coprésidé ladite Commission Bouchard-Taylor, en plus d’être professeur en sociologie à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), la même université qu’Étienne David-Bellemare qui a organisé le colloque « La laïcité et le pluralisme culturel et religieux dans la société québécoise » où Gérard Bouchard était invité à titre de conférencier.45 Ceci soulève un doute sérieux sur les liens possibles que puissent entretenir ces deux personnes dans un même établissement.

Est-ce possible qu’Étienne David-Bellemare ait été pris sous l’aile de Gérard Bouchard? On peut sincèrement se poser la question, lorsqu’on sait qu’Étienne est le fils d’une personnalité politique aussi connue.

D’ailleurs, il est intéressant de noter que Gérard Bouchard ne cache pas sa préférence politique envers Québec solidaire, puisque durant la conférence à l’Université McGill dans le cadre du prestigieux «Alan Aylesworth Macnaughton Lecture 2010», il a avancé que, dans tout le débat sur les accommodements raisonnables, Québec solidaire était le parti le plus «nuancé» et s’étant le «mieux comporté» de tous les partis politiques au Québec.46

D’ailleurs, Québec solidaire par le biais de ses deux porte-paroles ont approuvé le jour même de sa parution tout le contenu du rapport Bouchard-Taylor…Est-ce le fruit du hasard ? 47

Et que doit-on penser de la déclaration de Gérard Bouchard comme quoi il faudrait « tous ensemble, jeter NOS souches au prochain feu de la Saint-Jean »?48 Il n’est pas un secret pour personne que M. Bouchard s’est comporté en bon « commissaire soviétique » durant la Commission sur les accommodements raisonnables en dictant aux participants quoi dire et quoi penser au lieu d’écouter les inquiétudes de la population.49

Par ailleurs, est-ce possible que M. Gérard Bouchard puisse cautionner des militants et idées d’extrême gauche, notamment quand on sait que le principal organisateur du Colloque est issu d’une mouvance aussi radicale?

Comme nous l’avons mentionné précédemment dans la section sur le NPD, Charles Taylor a été membre du comité provisoire d’organisation du Nouveau parti démocratique du Québec (NPDQ) en 1963, parti qui fut ensuite fusionné à l’UFP, l’ancêtre de Québec Solidaire.5051 Charles Taylor, en plus d’être impliqué dans la création du NPDQ, il est le maitre à penser de Jack Layton, chef du NPD.52 Ceci qui laisse également planer un sérieux doute sur les préférences politiques de Charles Taylor…

Enfin, il est tout de même inquiétant que les deux dirigeants de la commission Bouchard-Taylor puissent être impliqués d’aussi près avec l’extrême gauche antinationale. Pouvons-nous réellement compter sur eux pour régler le débat sur l’identité nationale, la laïcité et les accommodements raisonnables?

LA CRÉATION DES CÉGEPS: LA FORMATION CONTINUE DE « PROGRESSISTES » D’EXTREME-GAUCHE

Les cégeps furent créés en 1967 par l’adoption du projet de loi 60 à l’Assemblée nationale du Québec.

C’était aussi la période d’expansion rapide du réseau universitaire et collégial québécois et les facultés de sciences humaines ne tardèrent pas à être inféodées par une version vulgarisée du marxisme universitaire français des années soixante, recyclé à travers les nombreux professeurs alors recrutés en Europe ou à travers l’embauche massive de Québécois et Québécoises fraîchement émoulus de leurs études en France. C’est ainsi qu’une génération entière de la jeunesse québécoise fut initiée au « marxisme », au « communisme » et à « l’anarchisme » par le biais de cours de philosophie dispensés dans nos institutions collégiales et universitaires. »53 54

Il est également intéressant de noter que l’ancienne Centrale des Enseignants du Québec (CEQ), le principal syndicat des enseignants à l’époque ait pu participer au fameux « Colloque de la gauche »55 avec la C.S.N. (voir Gérald Larose), la F.T.Q. (voir NPDQ), le NPD, le Parti Québécois, et le Parti communiste du Québec. À titre d’exemple de l’influence de l’extrême gauche dans le système scolaire, il y a eu dernièrement un atelier d’introduction au communisme libertaire au Cegep d’Alma avec la permission de la direction scolaire.56 57 On n’arrête pas le progrès…

Les universités québécoises ne sont pas épargnées, nous pouvons donner en exemple le cas de David Bellemare le Président du Syndicat des étudiants et étudiantes employé(e)s de l’UQAC et assistant de recherche à la Chaire de recherche du Canada sur la démocratie et la souveraineté de l’Université du Québec à Chicoutimi. 58

CONCLUSION

Enfin, considérant les origines politiques de Gilles Duceppe nous sommes en droit de se demander si la chute du Bloc ne fut pas orchestrée de toutes pièces par celui-ci dans le but d’étendre l’influence de l’extrême gauche vers le Canada anglais en créant une opposition de gauche radicale unie et en cédant  les clés du pouvoir politique au NPD, que son propre père avait fondé. Un retour aux sources en quelque sorte?!

Le doute ne fait que s’amplifier lorsque l’on prend en compte les intentions de créer une coalition avec le NPD de Jack Layton, qualifié ironiquement de « dangereux socialiste » par Gilles Duceppe.59 Quand on regarde les faits, comme dit Frédéric Bastien, professeur d’histoire au CÉGEP Dawson, « on comprend mieux à quel point le Bloc a scié lui-même la branche sur laquelle il était assis ».60 Encore plus facile de couper quelque chose quand cela nous arrange?!

Ceci sans compter l’implication de différents acteurs, de près ou de loin, associés aux mouvements souverainistes et indépendantistes.

Lorsqu’on rassemble toute l’information, il devient difficile de penser que l’extrême gauche et leurs dignes représentants n’aient pas pu tirer avantage du noyautage des mouvements souverainistes, et ce à tous les niveaux de la classe politique.

Aujourd’hui nous en avons la triste démonstration… Les cocus de l’histoire : les nationalistes du Québec.

 


NOTES

1 http://www.cbc.ca/news/canadavotes/leadersparties/leaders-duceppe.html

2 http://www.cbc.ca/canadavotes2006/leadersparties/leaders/bio_duceppe.html

3 http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Duceppe

4 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2007/05/10/005-bio_duceppe_militant.shtml

5 http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Burns_(homme_politique_qu%C3%A9b%C3%A9cois)

6 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2007/05/10/005-bio_duceppe_militant.shtml

7 http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/elections-federales/201104/01/01-4385767-gilles-duceppelhomme-qui-detestait-limprovisation.php

8 http://www.ledevoir.com/politique/canada/323373/gilles-duceppe-un-homme-blesse

9 http://news.google.com/newspapers?id=dwpOAAAAIBAJ&sjid=c60DAAAAIBAJ&pg=4577%2C11629

10 http://www.pcq.qc.ca/Dossiers/Modeles/index.html?id=Accueil/page_article.htm?article_id=758&table_d e_l_application=articles&lang=fr

11 http://www.pcq.qc.ca/Dossiers/Modeles/index.html?id=Autres/Archives/page_article.htm?article_id=812 &table_de_l_application=articles&lang=fr

12 http://www.pcq.qc.ca/Dossiers/Modeles/index.html?id=Accueil/page_article.htm?article_id=758&table_ de_l_application=articles&lang=fr

13 http://www.archives.uqam.ca/pages/archives_privees/genere_rdaq.asp?varcote=127P

14 http://www.internationalesocialiste.org/viewArticle.cfm?ArticlePageID=1269

15 http://www.internationalesocialiste.org/viewArticle.cfm?ArticleID=2111

16 http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveau_Parti_d%C3%A9mocratique_du_Qu%C3%A9bec

17 http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveau_Parti_d%C3%A9mocratique_du_Qu%C3%A9bec

18 La Presse, 2 juillet 1963 (citée dans R. Denis, 1979).

19 http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_des_forces_progressistes

20 http://www.cbc.ca/news/politics/inside-politics-blog/2011/04/the-ndps-missing-constitution.html

21 http://opinion.financialpost.com/2011/04/29/terence-corcoran-jack-layton%E2%80%99s-hidden-agenda/

22 http://www.vigile.net/Le-Quebec-qui-nous-attend

23 Julie Miville-Dechêne et Josée Bellemare, « Retour sur un passé révolutionnaire [archive] » sur http://archives.radio-canada.ca [archive], Le Téléjournal/Le Point, Société Radio-Canada, diffusion 30 septembre 1999 (dernière modification 17 septembre 2008

24 http://fr.wikipedia.org/wiki/Amir_Khadir

25 http://www.parl.gc.ca/About/Parliament/FederalRidingsHistory/hfer.asp?Include=Y&Language=F&rid=5

26 http://www.youtube.com/watch?v=Y3O4PiUApJA

27 http://www.causecommune.net/

28 http://uclsaguenay.blogspot.com

29 http://voixdefaits.blogspot.com/2011/03/budget-2011-les-voix-discordantes.html

30 http://ucl-saguenay.blogspot.com/2010/10/21-octobre-assemblee-publique-du.html

31 http://www.seeeu.org/seeeu/index.php?option=com_content&task=view&id=17&Itemid=11

32 http://www.lbr.ca/index.php?idA=14907&pageID=5

33 http://www.uqac.ca/crcds/news.php?lng=fr

34 http://www.lbr.ca/index.php?pageID=5&idA=15767

35 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2008/11/10/002-bio-francoise-david.shtml

36 http://www.madame.ca/loisirs_culture/personnalites/francoise-david-une-femme-engageen231305p1.html

37 http://lequebecois.actifforum.com/t12917p60-etienne-david-bellemare-un-autre-cretin

38 http://www.facebook.com/profile.php?id=100000869026429

39 http://www.facebook.com/pages/Voix-de-faits/323710410996

40 http://www.ledevoir.com/politique/quebec/319773/quebec-solidaire-veut-marginaliser-sa-gaucheradicale

41 http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/lysiane-gagnon/201012/20/01-4354210-khadir-le-fanatique.php

42 http://www.cyberpresse.ca/opinions/201012/27/01-4355715-lultragauchedemasquee.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_placepublique_1242600_accueil_POS1

43 http://www.youtube.com/watch?v=_kLN9_aASOE&feature=player_embedded

44 http://www.youtube.com/watch?v=lWWV_Zi-xJg&feature=related

45 http://www.cridaq.uqam.ca/spip.php?article624

46 http://www.voir.ca/blogs/jose_legault/archive/2010/03/04/g-233-rard-bouchard-est-de-retour.aspx

47 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2008/05/26/002-QS-reax-rapport.shtml

48 G.B., Montréal, 1999

49 http://martineau.blogue.canoe.ca/martineau?p=29915&c=1&tb=1&pb=1

50 http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveau_Parti_d%C3%A9mocratique_du_Qu%C3%A9bec

51 La Presse, 2 juillet 1963 (citée dans R. Denis, 1979).

52 http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/elections-federales/201104/22/01-4392718-jack-layton-unchef-atypique.php

53 http://www.lagauche.com/Gauche_socialiste/moreaubextg.htm

54 http://www.ledevoir.com/societe/education/154126/le-cegep-poumon-de-la-societe

55 http://news.google.com/newspapers?id=dwpOAAAAIBAJ&sjid=c60DAAAAIBAJ&pg=4577%2C11629

56 http://www.causecommune.net/actualite/2011/03/atelier-dintroduction-au-communisme-libertaire

57 http://ucl-saguenay.blogspot.com/2011/03/atelier-brisons-les-chaines-de.html

58 http://www.seeeu.org/seeeu/index.php?option=com_content&task=view&id=17&Itemid=11

59 http://www.youtube.com/watch?v=kZ1W48em8AE

60 http://www.cyberpresse.ca/opinions/201105/03/01-4395767-gilles-duceppe-paie-le-prix-de-lacoalition.php

Qui est le Collectif pour la démocratie à Saguenay? Pas en notre nom!

 

 

 

Le 27 février dernier, un certain Collectif pour la Démocratie à Saguenay (CDS) mettait en ligne un court vidéo intitulé « Pas en mon nom »1 où des citoyens de Saguenay viennent dire au maire Jean Tremblay qu’ils ne sont pas d’accord avec lui et qu’ils refusent que ce dernier parle en leur nom dans le dossier Prière à l’Assemblée municipale de la ville de Saguenay.

À écouter les témoignages ou la représentation qu’en a fait Radio-Canada,  on pourrait être tenté de croire que le CDS  est  bel et bien un mouvement de masse. Or nous sommes bien loin d’un mouvement de masse…

Vous verrez plus loin dans le document que le CDS ne rassemble pas les citoyens de Saguenay, mais une poignée d’extrémistes de gauche issue de groupes communautaires à Saguenay et de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). De plus, n’ayant pas pignon sur rue, on est en droit de se demander  si ce CDS ne serait pas qu’un groupe fictif monté de toute pièce par une bande de soi-disant citoyens de Saguenay. La seule trace de ce groupe se trouve sur le réseau social de Facebook.2

Après multiples recherches, nous avons réussis à identifier une large proportion des personnes témoignant dans le vidéo.

Le document qui suit vous présente également les liens et ramifications entre les personnes, notamment avec un nébuleux et mystérieux Collectif Emma Goldman, affilié à d’autres groupes ou organisations anarchistes et communistes au Canada et aux États-Unis.

De plus, vous constaterez  que nous n’avons nullement affaire à un mouvement  de masse citoyenne, mais  à des  extrémistes  de gauche infiltrés  ayant noyautés  des  organisations étudiantes et syndicales. Aujourd’hui,  ils tentent le tout pour le tout en s’en prenant au maire Jean Tremblay d’une manière très questionnable.

Il faut que cette manipulation soit mise au grand jour et que ce Collectif pour la démocratie à Saguenay  (CDS) cesse  de se revendiquer  de la population de Saguenay  alors qu’ils  ne sont qu’une poignée de sympathisants ou de militants anarchistes et communistes saguenéens.

Enfin,  et sans plus  attendre, la population de Saguenay  et du Québec devrait être mise au courant de la manipulation  entourant ce vidéo d’une part, et certains  collectifs  extrémistes d’autre part.

Organisme parallèle : Collectif Emma Goldman

Page facebook : http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=100000869026429

Informations générales (disponible sur Facebook) :

http://www.causecommune.net/

http://ucl-saguenay.blogspot.com/

Le Collectif anarchiste Emma Goldman est une organisation politique active dans la région du Saguenay depuis 2008. Nous militons pour des mouvements sociaux combatifs et l’émergence d’une gauche libertaire large et ouverte. Nous sommes affiliés à l’Union communiste libertaire (UCL).

Le collectif veut favoriser l’émergence d’une gauche de combat, critique et radicale. Nous refusons d’être des victimes sans défense ! La mollesse des réformistes joue le jeu de la droite populiste. Le temps des politesses est terminé. Il faut intensifier la critique du populisme,  affirmer notre rejet de l’ordre moral, du discours sécuritaire,  du nationalisme et du militarisme. Les valeurs de liberté, d’égalité, de partage et de solidarité doivent servir de contrepoids. Le statu quo n’est pas une option, il ne faut plus hésiter à agir et être révolutionnaire et libertaire.

Comment ça marche?

Le Collectif fonctionne sur le principe d’une assemblée générale mensuelle, ouverte aux membres et sympathisantEs de l’UCL au Saguenay. Au quotidien, le travail se fait dans des comités de travail (diffusion-affichage, médias, luttes féministes, etc.) et les communications se font par internet. Le Collectif est auto-financé par les cotisations de ses membres.

La résistance libertaire doit se donner les moyens de ses ambitions. Le Collectif Emma Goldman, en permettant une intervention politique dans la région, est un pas dans cette direction.  Joignez la résistance, adhérez à l’UCL !

Le collectif c’est:

  • – une présence anarchiste dans la région

Le Collectif tapisse régulièrement les murs d’affiches, diffuse Cause commune au dans plusieurs endroits, organise des actions sur ses propres bases et de nombreuses activités publiques assurant une présence anarchiste constante dans la région.

  • – une présence libertaire dans les luttes

Le Collectif participe régulièrement aux manifestations et actions qui ont lieu au Saguenay et apporte son soutien lors de conflits de travail dans la région. Les militants du collectif sont impliquéEs dans différents mouvements sociaux de la région.

  • – de l’info alternative

Le collectif anime un blog d’actualités sociales qui nous permet de donner un point de vue libertaire sur l’actualité locale et internationale. Visitez notre blog! ucl-saguenay.blogspot.com

Ici on remarque qu’il s’agit bel et bien d’un groupe d’extrême-gauche avec la couleur rouge et noir, propre aux mouvements anarcho-communistes reconnus en Amérique du Nord. Emma Goldman étant leur idéologue politique, elle prend une place prépondérante dans l’image du groupe. On remarque également l’affiliation avec Cause Commune3, site de l’Union communiste libertaire (UCL) ayant pignon sur rue à Saguenay.4

Organisme parallèle : Collectif Rebelles Saguenay


Page facebook : http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=100001622183981

Ici on remarque que le Collectif Rebelles Saguenay  arbore ouvertement les couleurs  noir et rouge utilisés  par les mouvements  anarchistes,  dont le Collectif  Emma  Goldman, lors de la manifestation de la Marche Mondiale des Femmes (MMF) organisée par la Fédération des Femmes du Québec (FFQ) à Rimouski.

On remarque le logo du groupe Union des Communistes Libertaires affiliés au Collectif Emma Goldman.

Sur la banderole tenue par les manifestants du Collectif Rebelles Saguenay, on remarque également l’inscription du Collectif Emma Goldman.

Autres liens de la manifestation de la Marche Mondiale des Femmes (MMF) organisée par la Fédération des Femmes du Québec (FFQ) à Rimouski :

Bizarrement la FFQ s’est récemment prononcé en faveur du port du voile islamique  dans la fonction publique et cela ne semble pas déranger le Collectif Rebelles Saguenay. On voit ici une nette contradiction dans le discours « anti-maire-Tremblay », car ce Collectif Rebelles Saguenay, et les autres affiliés dont le CDS, semble avoir adopté une « laïcité à deux vitesses » dans le présent débat. L’une fortement opposée à tout ce qui est  issue de la tradition religieuse québécoise ou catholique (crucifix, prière d’assemblée,…) et l’autre ultra- favorable à l’introduction d’accommodements pour les autres religions dans les lieux publiques.

Blogue du Collectif Rebelles :

http://www.rebelles.org/en/node/193

Lien entre le Collectif Emma Goldman et le Collectif Rebelles Saguenay :

http://ucl-saguenay.blogspot.com/2010/02/ce-soir-lancement-de-rebelles-saguenay.html

Dans la section qui suit, vous verrez plusieurs figurants du vidéo dont la plupart sont des militants actifs dans les mouvements d’extrême-gauche susmentionnés.  Ceux dont les liens ne sont  plus à démontrer ont été clairement identifiés, notamment grâce à Facebook.

Figurant #3 : Alexandre Brodeur (Étudiant UQAC)

Page Facebook : http://www.facebook.com/#!/alexandre.brodeur1

Implications : Membre du Collectif pour la démocratie à Saguenay. Contacts sur Facebook : Eric Dubois, Stéphane Dufour, Sarah Paradis.

Alexandre Brodeur est étudiant à la maîtrise à l’UQAC. Il entretient des liens avec d’autres figurants du vidéo.

Figurant #4 : Éric Dubois (conseiller en développement entrepreneurial, Fond d’Entraide Communautaire à Saguenay5)


Page Facebook : http://www.facebook.com/profile.php?id=100001999462173&ref=ts

Implications sociales : Porte parole du Collectif pour la démocratie à Saguenay et du Collectif D’abord Citoyens. Il est un sympathisant du Collectif Emma Goldman (affilié à l’Union Communiste Libertaire – Saguenay).

Contacts Facebook : Alexandre Brodeur, Sarah Paradis, Stéphane Turcotte, Stéphane Dufour, Collectif Emma Goldman.

Éric Dubois se présente comme étant le porte-parole du CDS et du collectif D’abord citoyens.6

Article du Quotidien «Pas en mon nom, M. le Maire!» 7 :

« En plus, la population est divisée sur cette histoire. Il ne peut prétendre parler au nom de la majorité. Même s’il a reçu 80 pour cent d’appuis à la dernière élection, les citoyens n’ont pas voté pour ses convictions religieuses ou pour qu’il se batte pour la prière », explique Éric Dubois, l’un des porte-paroles du collectif.

En plus de ses activités professionnelles pour le Fond d’Entraide communautaire, ses activités militantes l’ont amené à donner des conférences pour le Collectif Emma Goldman. 8 Bref les liens entre Éric Dubois, porte-parole du CDS, et le Collectif Emma Goldman ne sont plus à démontrer.

(L’image suivante confirme hors de tout doute son affiliation avec ce nébuleux collectif) :

De plus, Éric Dubois entretient également des relations avec d’autres figurants, tel que Stéphane Dufour (figurant #14), également membre du Collectif Emma Goldman, et Sara Paradis (figurante #16).

L’image suivante confirme leur implication directe dans l’organisation du CDS :

Figurant #5 : nom inconnu


Implications sociales : Présence active lors de d’une manifestation avec le Collectif Emma Goldman.

Figurant #8 : Alain Proulx (ex-directeur régional des Travailleurs canadiens de l’automobile – TCA).

Figurant #10 : nom inconnu

Implications sociales : Présence active lors de d’une manifestation avec le Collectif Emma Goldman.

Figurant #14 : Stéphane Dufour (ex-candidat indépendant au poste de conseiller municipal)9

Page Facebook : http://www.facebook.com/#!/stephane.duf

Implications sociales : Sympathisant du Collectif Emma Goldman et du Collectif Rebelles Saguenay.

Contacts Facebook : Éric Dubois, Alexandre Brodeur,  Sarah Paradis, Stéphane Turcotte, Collectif

Emma Goldman et Collectif Rebelles Saguenay.

Stéphane  Dufour est  directement impliqué dans  le Collectif  Emma  Goldman et le Collectif Rebelles Saguenay. Ses relations proches  avec Éric Dubois le confirment également. Il semble être l’une des têtes de pont entre le CDS et ces mouvements d’extrême-gauche. Il partage des liens étroits avec d’autres figurants. Enfin il a été candidat au poste de conseiller aux élections municipales de 2009 à Saguenay10.

Figurant #16 : Sarah Paradis (Graphiste, Bureau des affaires publiques de l’UQAC)

Page Facebook :  http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=100000818325080

Implications sociales : Collectif «D’abord citoyens»

Contacts Facebook : Eric Dubois, Stéphane Dufour, Alexandre Brodeur

Sarah Paradis a déjà milité pour le Collectif D’abord Citoyens en cosignant avec d’autres figurants du vidéo une lettre ouverte transmise au ministre des affaires municipales contre l’administration de la ville de Saguenay.11 Le cas de Sarah  Paradis  est particulièrement intéressant, car cela indique que le CDS prend racine à différents niveaux au sein même de l’administration de l’UQAC. On est même en droit de se demander si d’autres têtes dirigeantes de l’UQAC ne seraient pas entrain de déraper en sombrant dans des mouvements idéologiques d’extrême-gauche.

Voici les coordonnées professionnelles de Madame Sarah Paradis : Bureau des affaires publiques

UQAC (graphisme), (418) 545-5011 (poste 2378)

Liste des cosignataires de la lettre du Collectif « D’abord citoyens » :

Alain Corneau, Éric Dubois, Stéphane Dufour, Marie Gilbert-Thévard, Maude Gravel, Patrice Leblanc, Daniel Lavertu, Julie Lebnan, Sarah Paradis, Eliecer Peña, Jocelyn Robert, Josée Séguin, etc.

Non-Figurant #1: Stéphane Turcotte

Page Facebook : http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=665579067

Implications sociales : Porte-parole du Collectif Emma Goldman et bénévole Membre de l’équipe de bénévoles des Classiques des sciences sociales à l’UQAC.

Contacts Facebook : Etienne David-Bellemare,  Éric Dubois, Stéphane Dufour, Collectif Emma

Goldman, Collectif Rebelles Saguenay.

Stéphane Turcotte est le porte-parole officiel du Collectif Emma Goldman.12, 13 Bien qu’il ne figure pas sur le vidéo, il entretient des liens étroits avec plusieurs des figurants et responsables du CDS. Il semble être aussi l’une des têtes de pont entre le CDS et les mouvements d’extrême- gauche de la région de Saguenay.

Les images suivantes démontrent l’influence et l’implication de Stéphane dans les organisations d’extrême-gauche.

Non-figurant #2 : Étienne David-Bellemare (Président du Syndicat des étudiants et étudiantes employé(e)s de l’UQAC)

Page Facebook : http://www.facebook.com/profile.php?id=627018502&ref=ts

Implications sociales : Collectif Emma Goldman, Union Communiste libertaire-Saguenay (UCL), ex-président des étudiants en science politique (AESP-UQAC),…

Contacts facebook : Stéphane Turcotte, Collectif Rebelles Saguenay, Collectif Emma Goldman

Étienne David-Bellemare est un membre actif du Collectif Emma Goldman.14 Bien qu’il ne soit pas un figurant dans le vidéo, il partage des liens étroits avec d’autres figurants. Plusieurs liens démontrent l’implication active d’Étienne  David-Bellemare  dans les mouvements  d’extrême- gauche.  Il était également  panéliste  lors de la conférence au côté d’Éric  Dubois et Simon Tremblay. 15

Étienne David-Bellemare  a écrit plusieurs articles qui démontrent son appartenance idéologique avec l’extrême-gauche, notamment lorsqu’il était Président de l’association des étudiants en science politique de l’UQAC (AESP-UQAC).16 Il a accusé publiquement Patrick Bourgeois d’être raciste et xénophobe.17, 18 C’est à se demander  si monsieur  David-Bellemare  ne voit pas du racisme et du fascisme dans sa soupe?

En plus de ses activités militantes au sein des nombreux  collectifs et mouvements d’extrême- gauche, Étienne  David-Bellemare travaille à titre de Président  du Syndicat  des étudiants  et étudiantes employé(e)s de l’UQAC. 19

Notes

1 http://www.youtube.com/watch?v=aWkstk4VdXc&feature=player_embedded

2 http://www.facebook.com/#!/collectif.citoyens

3 http://www.causecommune.net/

http://ucl-saguenay.blogspot.com/

5 http://www.fondsentraidecommunautaire.org/index.php/le_fec/l_equipe

6 http://www.lbr.ca/index.php?pageID=5&idA=13715

http://www.cyberpresse.ca/le-quotidien/201103/01/01-4374928-pas-en-mon-nom-m-le-maire.php

8 http://www.cmaq.net/en/node/42645

9 http://ssdufour.dnll.net/?p=archives

10 http://www.lbr.ca/article-2-11638.html

11 http://www.lbr.ca/index.php?pageID=5&idA=13715

12 http://www.cmaq.net/en/node/42805

13 http://classiques.uqac.ca/inter/benevoles_equipe/liste_turcotte_stephane.html

14 http://www.cmaq.net/en/node/42805

15 http://www.cmaq.net/en/node/42645

16  http://www.lbr.ca/article-11-8192.html

17  http://ucl-saguenay.blogspot.com/2010/04/le-nationalisme-primaire-debarque-au.html

18  http://www.vigile.net/La-noble-quete-de-l-independance

19 http://www.seeeu.org/seeeu/index.php?option=com_content&task=view&id=17&Itemid=11

 

Le Mouvement laïque québécois : partial, antiquébécois et subventionné avec vos sous

Le Mouvement laïque québécois MLQ représente-il les intérêts de l’ensemble des Québécois ?

Le MLQ a-t-il déjà fait d’autres démarches juridiques envers des religions autres que chrétienne ? La réponse est non !

La réalité est que depuis sa fondation le Mouvement laïque québécois s’est seulement attaqués aux symboles et au patrimoine religieux catholique des Québécois. Une religion à laquelle 85 % ou plus des Québécois s’identifient et sont intimement liés grâce à leur histoire. Leur but d’avoir déchristianisé l’État québécois est maintenant atteint, mais plutôt que de s’attaquer à l’émergence d’autres groupes religieux le MLQ s’acharne sur les symboles catholiques. Nous en venons à la conclusion que le Mouvement laïque québécoisn’est pas un mouvement laïque, mais un mouvement « anticatholique », donc « anti-québécois » puisqu’il s’attaque qu’aux symboles de la majorité québécoise francophone. Parce que c’est clairement de ça qu’il s’agit, des symboles : l’État québécois est depuis longtemps nettoyé de toute influence catholique et du clergé. Prétendre le contraire est faire preuve de paranoïa et d’acharnement.

Le MLQ souffre t-il d’« ethno-masochisme » ?

Il est intéressant de noter qu’en 1989 le MLQ organisa une assemblée sur l’interculturalisme.1 La même « patente » que la commission Bouchard-Taylor nous avait proposée en 2007. Ceci est révélateur et nous permet de douter que le MLQ soit plus fervent du « multiculturalisme » que de la « laïcité », et l’ensemble de leurs actions judiciaires vont dans ce sens. Est-il vraiment une surprise que le MLQ s’attaque seulement aux symboles des Québécois pour mieux faire la place aux « autres » ? Sont-ils d’accord avec l’affirmation de Gérard Bouchard « tous ensemble, jeter nos souches au prochain feu de la Saint-Jean » ?2 Les seules actions entamées judiciairement par le MLQ envers les autres communautés religieuses sont purement littéraires. Aucune action juridique contre d’autres représentations religieuses que catholiques. À consulter les jugements émis par les différents tribunaux du Québec ces dernières années, on comprend mieux ce qui motive le MLQ et sur la nature de leur combat pour la laïcité.

Liste des jugements impliquant le MLQ à titre de requérant (depuis 1999) :3 4 5

Jugement   nº Juridiction Personne visée Requête à la cour Date
150-53-000016-081 Tribunal des droits de la personne Ville Saguenay & Jean Tremblay CESSER la pratique de la récitation d’une prière dans la salle de délibérations du conseil municipal, retirer de chacune des salles […] tout symbole religieux dont la statue du Sacré-Cœur et le crucifix, payer […] au demandeur Alain Simoneau au montant de 50 000 $ 2011-??02-??09
540-53-000021-042 Tribunal des droits de la personne Ville de Laval Requête relative à l’octroi d’honoraires spéciaux suivant l’article 15 du Tarif des honoraires judiciaires des avocats [1] […] suite au jugement que le Tribunal a rendu dans ce dossier le 22 septembre 2006. Remboursement des frais d’avocat de 5 000 $ payé par le MLQ. 2007-??03-??07
540-??53-????000021-??042 Tribunal des droits de la personne Ville de Laval CESSER la pratique de la récitation d’une prière lors d’une séance de l’assemblée publique du conseil municipal. 2006-09-22

En constatant qu’aucune requête en justice (autre que celle de faire cesser la prière dans les assemblées municipales) n’a été menée par le MLQ depuis 1999, cela nous éclaire plus sur le leitmotiv de ce mouvement. La rédaction d’un document ici et là, parfois même accompagné d’un article dans un éditorial d’un grand quotidien, mais jamais rien de plus, n’explique pas le mutisme de ce mouvement à l’égard de religions autres que celle catholique. Pourquoi cet acharnement contre toute représentation ou symbole religieux catholique ? Peut-on espérer un jour une réponse franche et honnête des buts et visées de cet organisme soi-disant « laïque » ?

Voici quelques questions qui méritent réponses :

1. Les écoles illégales juives, où est le MLQ ?6

2. Le cours ÉCR, où est le MLQ ? Malgré que madame Poisson ait donné quelques conférences et écrit quelques articles dénonçant le cours ÉCR et son contenu religieux, aucune action judiciaire n’a été faite au nom des enfants de parents laïques ou athées depuis l’entrée en vigueur du cours en 2008.7 Pourquoi ?

3. La ministre Courchesne suspend la décision des fonctionnaires de ne plus subventionner des écoles juives orthodoxes ; où était le MLQ ?8

4. Pour obtenir un accommodement scolaire de la part du ministère de l’Éducation, la communauté hassidique a embauché un lobbyiste ; où était le MLQ ?9

5. L’Érouv des juifs à Outremont, où était le MLQ ?10

6. La Cour Suprême permet le port de signes religieux ostentatoires (kippa, kirpan, voile, etc.) dans nos écoles et nos institutions publiques ; où est le MLQ ?11

7. Les sikhs avec leur kirpan à l’Assemblée nationale ; où était le MLQ ?12

8. Les écoles confessionnelles juives et musulmanes financées par l’État ; où est le MLQ ?13

9. Les élus de confession sikhe peuvent porter des symboles religieux au Parlement fédéral ; où est le MLQ ?14

10. L’État tolère l’existence de tribunaux d’arbitrage rabbinique juifs (beth din) en matière de droit civil ; où est le MLQ ?15

11. Le port du voile et des turbans dans les Forces armées canadiennes et dans la GRC ; où est le MLQ ?16

12. Pendant que les politiciens du Québec rencontrent directement des communautés religieuses ; où est le MLQ ?17 18 19

Le Mouvement laïque québécois veut faire croire aux Québécois que la prière du maire Tremblay et une croix sur un mur menacent la laïcité. Or l’État québécois finance des écoles confessionnelles juives et musulmanes, impose un cours « multiconfessionnel » à l’ensemble des Québécois (Éthique et culture religieuse ÉCR), tolère des écoles confessionnelles illégales (juives) et bloque des sanctions émises par les fonctionnaires du ministère de l’Éducation (MÉLS). Cela ne semble pas déranger le MLQ qui pourrait s’en prendre également aux autres institutions religieuses sans distinction et dénoncer le fait que certains politiciens aient des contacts fréquents avec des groupes religieux. Nous croyons que le Mouvement laïque québécois a perdu sa raison d’être et qu’il s’agit d’un organisme « politique » qui ne mérite aucun financement public que ce soit. D’autant plus qu’il commence à s’associer à des groupes avec des affiliations douteuses comme le Collectif pour la démocratie à Saguenay.21

Qui finance le MLQ ?

Après que le maire de Saguenay lançait sa campagne de financement auprès de la population québécoise, le MLQ réplique en faisant également appel à la générosité du public pour renflouer leur fonds de « défenses » (sic) qui aurait été épuisé dans le dossier de M. Alain Simoneau, en laissant croire qu’ils ne reçoivent aucune aide financière de l’état.22 Est-ce le rôle d’une société d’État de financer des organismes à but politique ?Le Mouvement laïque québécoisest un organisme à but non lucratif (OBNL) accrédité et financé par Loto-Québec en tant qu’organisme humanitaire.23 Le MLQ semble oublier que son financement (puisqu’il est un organisme à but non lucratif) provient en majorité des contribuables québécois francophones. Autrement dit, le MLQ utilise nos taxes et autres contributions pour s’attaquer à la majorité et supprimer les symboles identitaires de ces derniers.

Pétition Pour un Québec laïque et pluriel

Le Mouvement laïque québécois a également signé une pétition Pour un Québec laïque et pluriel24, lancé par son propre ex-président Daniel Baril, qui mentionnait : « Elle (la laïcité fermée) est la seule voie d’un traitement égal et juste de toutes les convictions parce qu’elle n’en favorise ni n’en accommode aucune, pas plus l’athéisme que la foi religieuse. » Or, comme nous l’avons démontré, le MLQ est très loin d’appliquer « un traitement égal et juste de toutes les convictions » tout comme la laïcité ouverte qu’elle prétend dénoncer.Conclusion : Le MLQ fait preuve d’incohérence et ne respecte pas les pétitions qu’elle signe.

Mohamed Lofti

Mme Marie-Michelle Poisson, la présidente du Mouvement laïque québécois est en couple avec Mohammed Lotfi, cinéaste d’origine marocaine, qui s’identifie comme « musulman » et qui reproche aux Québécois de pratiquer un racisme « sournois et discret ».25 Mohamed Lotfi est employé par Radio-Canada28 29 30 et a également défendu Omar Kadhr, un combattant islamiste, voir terroriste condamné pour le meurtre d’un soldat américain en Afghanistan. Mohamed Lotfi affirme que le seul crime d’Omar Kadhr est d’être musulman. Il semble oublier qu’il était un combattant entraîné par Al-Qaida provenant d’une famille islamiste radicale, donc religieuse, intégriste et non laïque !31 Pour une femme si « irritée » par la présence de « symboles religieux ostentatoires », il est étonnant que les croyances et opinions de son conjoint ne la dérangent pas.

Mohammed Lotfi défend les étudiants musulmans qui demandent des lieux de prière à l’École de Technologie Supérieur32, mais exige qu’on retire toute les croix et les prières catholiques du Québec pour « donner l’exemple ». Il s’agit d’un double discours qui se base sur la laïcité ouverte à la Bouchard-Taylor. On comprend mieux pourquoi le Mouvement laïque québécois refuse de s’attaquer à autre chose qu’aux symboles chrétiens (il faut donner l’exemple).

Mme Marie-Michelle Poisson est allé chercher un prix de journalisme en loisir au nom de Mohamed Lotfi en 2003.33

Le Collectif Échec à la guerre

Dans la même optique le Mouvement laïque québécois a d’ailleurs participé en plus d’être membre en règle depuis 2003 au Collectif Échec à la guerre, une campagne contre l’intervention militaire en Afghanistan.34 Le MLQ outrepasse son mandat sur la laïcité pour lutter contre « l’intervention militaire en Afghanistan », le « militarisme » et même contre le « recrutement militaire dans les établissements d’enseignement ».35 La lecture de la liste des membres36 du Collectif Échec à la guerreest très révélatrice. Voici quelques groupes faisant partie de ce Collectif :

Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Centre international de solidarité ouvrière

Le Conseil musulman de Montréal (Muslim Council of Montreal – MCM)

Forum musulman canadien

Internationale socialiste District de Montréal

LICRA-Québec (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, section québécoise)

Muslim Center of Québec

Parti communiste du Québec

Parti marxiste-léniniste du Québec

Union des forces progressistes (maintenant Québec Solidaire)

En plus d’une quantité innombrable d’associations étudiantes !

Le Mouvement laïque québécois représente-t-il les laïcistes québécois?

En dépit de ne pouvoir quantifier le nombre exact de personnes concernées par le Mouvement laïque québécois, nous savons qu’il y a dissension sur la question de la laïcité entre les différents organismes laïcistes œuvrant au Québec. Un de ceux-ci est Mme Louise Mailloux, présidente du CCIEL (Collectif citoyen pour l’égalité et la laïcité)qui ne semble pas se sentir interpellée par le message et les actions du MLQ. Dans un article publié dans Le Devoir, intitulé « Une nation et son crucifix », Louise Mailloux dénonce l’acharnement préconisé sans nommer le MLQ dans le dossier de la prière à Saguenay.37 Voici deux extraits révélateurs :

« Retirer le crucifix de nos institutions et y permettre le voile, la kippa, la croix, le turban et le kirpan, c’est la laïcité ouverte selon Bouchard-Taylor, une laïcité multiculturelle qui renferme tous les ingrédients pour transformer celle-ci en une question identitaire explosive. Avoir à sortir de chez soi et y laisser entrer les autres. Être chassés de Rome alors que c’est nous, les Romains ! »

« Quand dans notre province, nous sommes incapables de faire une prière, je ne vois pas pourquoi on accepterait le kirpan. » Ce commentaire glané sur le Web traduit fort justement un sentiment que partagent bien des Québécois depuis la commission Bouchard-Taylor. C’est un cri du coeur qui, dans une grande simplicité, exprime le refus de cette laïcité ouverte et l’attachement d’un peuple à sa mémoire et à son identité. Pour l’étouffer, on a qualifié ce sentiment de crispation identitaire, de doute de soi et de peur de l’Autre, de racisme et de xénophobie. »

Suivant l’article de Mme Mailloux, Mme Poisson lui répond par un article38 où elle ne dénonce pas les propos de Mme Mailloux et ne cache pas sa peur que les Québécois puissent identifier la religion catholique à leur identité : « Il est très hasardeux de recourir à une religiosité d’un autre âge afin de mousser un certain nationalisme-identitaire ». Comme nous l’avons démontré, le Mouvement laïque québécois fait preuve d’acharnement antichrétien. Nombreuses sont les causes contre lesquelles le MLQ pourrait lutter au nom de la laïcité, mais plutôt que de mener un combat sur ces questions, il préfère s’en prendre à de simples symboles catholiques dans nos institutions. Pourtant le Mouvement laïque québécois ne se gène pas pour se donner une façade de « laïcité fermée » qui est clairement fausse et erronée puisqu’il n’a jamais pris de mesure concrète à l’encontre d’une autre religion que celle de la majorité, l’historique39 du MLQ et leurs interventions40 en font la preuve. Enfin leur manque de transparence41 de ces derniers jours à l’égard des dons, subventions et aides gouvernementales obtenus, en dit long sur le modus operandi de ce soi-disant mouvement laïque sensé représenter les Québécois […]

Références :

1 http://www.mlq.qc.ca/presentation/historique/

2 (G.B., Montréal, 1999)

3 http://www.jugements.qc.ca/php/decision.php?liste=52024061&doc=F4539A14F2A1CBFD9D1B99E772F90C9DECF69FD3F99DF181A8E7A5865FAB2378&page=1

4 http://www.jugements.qc.ca/php/decision.php?liste=52024061&doc=406D8C9921A9AA55EEA5D2AE05FBC9D5FB14ADF5B6BC52C35C349ADDB6CF6C99&page=2

5 http://www.jugements.qc.ca/php/decision.php?liste=52024061&doc=5C9985C90C25AF2E32F28765BB1B5639566D3FC1911B6E690CDD5C291C420D7C&page=2

6 http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2010/10/20101025-041712.html

7 http://www.vigile.net/Ethique-et-culture-religieuse,10704

8 http://www.ledevoir.com/societe/education/253340/sanction-bloquee-contre-des-ecoles-juives

9 http://www.ledevoir.com/politique/quebec/283148/accommodement-le-lobbyiste-des-ecoles-juives-etaitmilitant-du-plq

10 http://tvanouvelles.ca/infos/regional/archives/2001/06/20010621-121540.html

11 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2006/03/02/003-Kirpan-Coursup.shtml

12 http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2011/01/20110118-151904.html

13 http://www.radio-canada.ca/radio/maisonneuve/13012005/47040.shtml

14 http://www.vigile.net/La-laicite-d-un-seul-cote

15 http://www.ledevoir.com/politique/quebec/70597/pressions-sur-quebec-en-faveur-d-une-cour-islamique

16 http://www.forces.gc.ca/site/Commun/ml-fe/article-fra.asp?id=5204

17 http://www.cjnews.com/index.php?option=com_content&task=view&id=19833&Itemid=86%20%20%20

18 http://vision-saint-laurent.blogspot.com/2010/11/louise-harel-honoree-dans-la-communaute.html

19 http://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/electionsmunicipales/13011-tremblay-amour-pour-israel

20 http://www.pointdebasculecanada.ca/article/1212-dossier-special-sur-najat-boughaba-professionnellechevronnee-qui-ne-laisse-planer-aucun-doute-sur-son-militantisme-islamiste.php

21 http://www.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/2011/03/08/003-document-saguenay-conseil.shtml

22 http://www.ledevoir.com/politique/villes-et-regions/318864/priere-au-conseil-municipal-de-saguenay-autour-du-mlq-de-faire-appel-a-la-generosite-du-public

23 http://www.loto-quebec.com/corporatif/pdf/apropos/liste_osbl.pdf

24 http://www.quebeclaique.org/

25 http://parolecitoyenne.org/racisme-made-in-quebec

26 http://www.canada411.ca/res/5142716908/Mohamed-Lotfi-Laraki/132825530.html

27 http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2010/14/c4912.html

28 http://www.montrealmirror.com/2004/120904/news1.html

29 http://www.radio-canada.ca/emissions/lapres-midi_porte_conseil/2010-2011/chroniqueur.asp?chroniqueur=mohamed_lotfi

30 http://www.radio-canada.ca/emissions/macadam_tribus/2008-2009/chronique.asp?idChronique=14819

31 http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201010/28/01-4337066-tout-le-monde-enparle-tout-le-monde-sen-fout.php

32 http://parolecitoyenne.org/extraits/media/croix_priere.pdf

33 http://www.loisirquebec.com/prix_journalisme/photos_prix2003.asp

34 http://www.mlq.qc.ca/presentation/historique/

35 http://www.echecalaguerre.org/

36 http://www.echecalaguerre.org/index.php?id=14

37 http://www.vigile.net/Une-nation-et-son-crucifix

38 http://www.vigile.net/Mme-Mailloux-deforme-les-positions

39 http://www.mlq.qc.ca/presentation/historique/

40 http://www.mlq.qc.ca/interventions-militantes/autres-interventions/

41 http://www.cyberpresse.ca/le-quotidien/justice-et-faits-divers/proces-de-la-priere/201103/17/01-4380210-le-mlq-refuse-de-reveler-le-montant.php

Dérapage anti-laïcité en Belgique… Port du voile permis pour une prof!

La cour d’appel de Mons en Belgique a finalement donné raison à l’enseignante musulmane de mathématique qui porte le voile. L’école de la Garenne l’avait interdit en septembre dernier alors que la jeune femme avait entamé sa carrière en 2007, sans que le voile ne pose problème.

Cette jeune femme musulmane enseignait les mathématiques et la physique dans une école communale carolo depuis deux ans et demi, tout en portant le voile. Personne ne lui avait fait la remarque jusqu’à ce début d’année scolaire, où la direction de l’établissement la somme de retirer son voile, ce qu’elle refuse. En référé, le tribunal donne raison à la Ville, au nom de la neutralité que doivent respecter les enseignants, et en se basant sur le décret neutralité de la Communauté française. Pourtant, en appel, le jugement est complètement démonté : la cour d’appel estime en effet que ce décret ne s’applique qu’aux établissements de la communauté française.
Ici, on est dans l’enseignement officiel subventionné, et le pouvoir organisateur, en l’occurrence la Ville de Charleroi, n’a pas précisé ce cas de figure dans sa réglementation. La jeune femme a donc le droit de porter le voile puisqu’il n’est pas formellement interdit. Mais les attendus de l’arrêt vont plus loin : ils précisent que le voile, au même titre que la kippa ou la croix, peut être visible mais la manière de le porter doit être empreinte de discrétion.

Très médiocre article du Devoir

Très médiocre article du Devoir qui prend ses rêves pour la réalité dans l’affaire (voir ci-dessous) de l’appel contre le cours d’éthique et de culture religieuse.

Le Devoir titre « Pas d’exemption » or il suffit de consulter deux secondes le jugement pour voir que les juges disent bien que l’enfant est EXEMPTÉ ! En outre, on remarque que le Devoir n’a même pas songé à demander l’avis des parents ou de la Coalition qui soutient leur combat d’arrière-garde… Cette précaution professionnelle leur aurait éviter l’embarras de ce titre nié dans le texte même du jugement ! On remarquera que Radio-Canada a également suivi dans ses bulletins radios l’article du Devoir, sans aucune distance critique, et en relevant ce qui les intéressait du jugement de l’appel et de première instance. Quelle classe médiatique !

Extraits de l’arrêt de la Cour d’appel qui reconnaît l’exemption des enfants de la demanderesse.

Une comparaison insultante

Richard Martineau toujours juste :

Vous n’êtes pas tanné d’entendre Charles Taylor dire qu’accorder des accommodements aux extrémistes religieux, c’est comme accorder des accommodements à des handicapés ?

Comment un homme aussi cultivé peut-il dire une ânerie pareille ?

Comment peut-on comparer un homme qui a perdu l’usage de ses membres suite à un accident de travail, par exemple, et un barbu qui croit que les femmes qui se ne cachent pas les cheveux sont impures ?

C’est quoi, la logique, derrière tout ça ?

C’est la preuve par A + B que ce n’est pas parce que tu es intelligent que tu as du jugement…

À moins que monsieur le philosophe affirme que les extrémistes religieux sont des malades qui ont besoin de béquilles mentales pour marcher.

Dans ce sens-là, je comprendrais.

Sinon, ça ne tient pas debout deux secondes…

Un handicapé ne peut pas décider de marcher. Alors qu’un extrémiste religieux peut décider d’arrêter de croire à des niaiseries.

Même un enfant de cinq ans peut faire la distinction…